Recherchez des produits en utilisant notre fureteur pour recherche de produits

Fours à moufle pour le chauffage à haute température en laboratoire

Un four à moufle est un composant essentiel pour le chauffage à haute température en laboratoire. Il permet d’effectuer un traitement thermique des échantillons à des températures supérieures à 1 000 °C (1 832 °F) avec un faible risque de contamination croisée. Cette capacité est due à la disposition mécanique du foyer, qui est chauffé avec des éléments métalliques de haute pureté par opposition à des brûleurs à gaz. Ces composants sont fabriqués à l’aide de métaux électriquement conducteurs avec une stabilité mécanique élevée à des températures élevées.

Cet article explorera plus en détail les avantages d’un four à moufle :

Composants d’un four à moufle

Du câblage Kanthal est couramment utilisé pour fabriquer les éléments chauffants pour les fours à moufle. Cet alliage fer-chrome-aluminium (FeCrAl) conserve son intégrité physique à des températures élevées lorsque les molécules d’aluminium anodisé migrent vers la surface du fil et forment une patine protectrice qui confère aux fils Kanthal une conductivité thermique exceptionnelle. C’est un matériau extrêmement résistant avec un point de fusion de 1 500 °C (2 730 °F) et un degré élevé de malléabilité, ce qui lui permet d’être enroulé dans des formes sur mesure et noyé dans des isolants ou des revêtements de four.

Des relais à semi-conducteurs contrôlent la tension de ces éléments chauffants à fil avec des régulateurs de température supplémentaires fixés à des thermocouples intégrés dans le four à moufle. Cela permet aux analystes de surveiller avec précision les conditions thermiques de la chambre de chauffage en temps réel et de les ajuster à l’aide d’un PID numérique ou un contrôleur de précision en option.

Des revêtements réfractaires sont utilisés dans le four pour garantir que ces éléments chauffants et ces commandes affectent les conditions de processus avec précision et uniformité. De l’alumine à haute résistance (AlO) ou des briques réfractaires isolantes en carbure de silicium avancé (SiC) sont utilisées pour cloisonner le foyer du four à moufle, qui est construit dans un cadre robuste en acier ou en aluminium à revêtement de poudre. Des éléments isolants supplémentaires en fibre céramique sont utilisés pour protéger la superstructure externe du four à moufle et pour améliorer le rayonnement de chaleur dans l’ensemble du module de chauffage.

Certains procédés de traitement thermique peuvent amener les échantillons à produire des effluents gazeux potentiellement dangereux ou à exsuder des vapeurs et de l’humidité. Les fours à moufle conçus pour traiter les échantillons et réduire le risque de réabsorption d’humidité peuvent nécessiter des contrôles de débit d’air intégrés et des composants de ventilation tels que des hottes et des tubes d’échappement. Ceux-ci peuvent être assistés par des ventilateurs intégrés qui ont le double objectif de répartir la chaleur dans l’ensemble du module et d’évacuer les excès de gaz ou de vapeurs.

Fours à moufle de XRF Scientific

Chez XRF Scientific, nous proposons deux gammes distinctes de fours à moufle pour les applications de test de matériaux telles que la coupellation d’or et le titrage des métaux. Celles-ci se distinguent par la disposition des éléments en fil Kanthal, qui peuvent être soit enroulés ou intégrés dans le revêtement du four.

Ces fours à moufle sont utilisables à des températures continues de 1 050 à 1 200 °C (1 922 à 2 192 °F) avec une surveillance de surchauffe en option pour garantir que les températures de processus ne dépassent pas les valeurs de fonctionnement pendant de longues périodes.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur nos fours à moufle, n’hésitez pas à nous contacter.